Styx

STYX by Fouzy Mathey & clément denis

Ophelia, beyond the Shakespearean character, has become a mythology in itself. Human passions will tear her apart and she will become a symbol of despair and madness for some. "Ophelia's passion is like a current that digs ever deeper into its bed. Depicted in water, covered with flowers, her last moments are a sad ode to Nature. She even becomes an in-between: we no longer know if she is a human being or a floral being. Is she asleep or dead? Like the Dormeur du Val, one imagines her posed, soothed in this rich and comforting space of Nature, as if she were one with it. But unlike the Sleeper of the Valley, she is not detached from this watercourse, she is in it, like a soul trapped in the Styx.

 

Ophélie, au delà du personnage shakespearien, est devenue une mythologie en elle-même. Les passions humaines la déchireront et elle deviendra un symbole de désespoir et de folie pour certains. « La passion d’Ophélie est comme un courant qui creuse toujours plus profondément son lit ». Représentée dans l’eau, recouvertes de fleurs, ses derniers instants sont une triste ode à la Nature. Elle en devient même un entre-deux : on ne sait plus si elle est un être humain ou un être floral. Sommeille-t’elle ou est-elle morte ? A l’instar du dormeur du Val, on l’imagine posée, apaisée dans cet espace de Nature riche et réconfortant, comme ne faisant qu’une avec celle-ci. Mais à la différence du dormeur du Val, elle n’est pas détachée de ce court d’eau, elle est dedans, comme une âme prisonnière du Styx.

  • Instagram
  • Facebook