clément denis BY WHITESTONE GALLERY

Clément Denis investigates the barriers of communication, deploying plural works including mosaic and painting, bringing the art of an artistic practice at the crossroads of human condition. His anthropological investigation results in a series of portraits of individuals that he invites to feel the same state of confusion. In fact, sharing his own experience is a prerequisite to the act of painting.

For the past ten years, Denis has engaged with figments of memory and explored the body as a site of consciousness in his painting practice. Over time his works have evolved from dark and rich tableaus to more expansive works with sinuous lines and a bright, acidulated palette. In 2021, the lockdown due to pandemic led him to Noirmoutier where a premonitory dream inspired him a new series – “The river song”. In it he saw the island and his family home engulfed into water with only the treetops and the roof emerged. He pondered over the relentless climatic change and its consequences on nature, as well as man’s initiatory path faced with the impending unavoidable calamity.

 

“I often paint the flow of water, as in a certain way water can absorb us” said Clément Denis.

Clément Denis s'interroge sur les barrières de la communication, déployant des œuvres plurielles dont la mosaïque et la peinture, portant l'art d'une pratique artistique au carrefour de la condition humaine. Son enquête anthropologique aboutit à une série de portraits d'individus qu'il invite à ressentir le même état de confusion. En fait, le partage de sa propre expérience est un préalable à l'acte de peindre.

Au cours des dix dernières années, Denis s'est intéressé aux figures de la mémoire et a exploré le corps en tant que site de la conscience dans sa pratique de la peinture. Au fil du temps, ses œuvres ont évolué, passant de tableaux sombres et riches à des œuvres plus expansives aux lignes sinueuses et à une palette brillante et acidulée. En 2021, le confinement dû à la pandémie l'a conduit à Noirmoutier où un rêve prémonitoire lui a inspiré une nouvelle série - "Le chant du fleuve". Il y voit l'île et sa maison familiale englouties par les eaux dont seules la cime des arbres et la toiture émergent. Il s'interroge sur l'implacable changement climatique et ses conséquences sur la nature, ainsi que sur le chemin initiatique de l'homme face à l'imminence d'une calamité inévitable.

 

"Je peins souvent l'écoulement de l'eau, car d'une certaine manière l'eau peut nous absorber" a déclaré Clément Denis


 

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook
fd425e57-d94b-4bf5-a881-d4ba9bac3e08 2.jpg